• Agenda 2030 (Target 4.7)

    L’agenda 2030 est un plan d’action pour le développement durable qui a été élaboré par les Etats membres de l’ONU. L’agenda 2030 contient 17 buts qui visent l’élaboration d’une solution commune des Etats, y compris la Suisse, de problèmes mondiaux tels que la pauvreté, le changement climatique, la destruction de l’environnement ou les risques de santé. Le point 4.7 tient compte de certains aspects de l’éducation à la citoyenneté.

  • Associations

    En plus de la famille et de l’école, les associations font parties des instances les plus importantes de la vie en société et de la transmission de valeurs. Elles peuvent donc constituer un lieu d’éducation à la citoyenneté et de participation politique. Les associations ont un rôle particulier à jouer, étant donné que les partis politiques sont organisés sous cette forme.

    Beaucoup d’organisations de jeunes sont organisées sous la forme d’associations et sont mises en réseau, conseillées et représentées au sein de la politique par le Conseil Suisse des Activités de Jeunesse.

    Plan international Suisse a lancé un projet ayant pour but la promotion de la participation au sein des associations.

    Pour de plus amples informations et  pour des conseils juridiques et administratifs pour les associations, contactez le centre de compétences vitamine B.

  • Bureaux et parlements des enfants

    Le Lobby Suisse de l’Enfant organise, en collaboration avec le Conseil Suisse des Activités de Jeunes et la Fondation Village d’enfants Pestalozzi, la conférence des enfants. Lors de celle-ci, les enfants discutent de leurs droits.

    A côte là, il y a plusieres conférences des enfants aux villages et villes. Une example est la Conférence des enfants à Lucerne

  • Charte pour la démocratie

    En 2015, la charte pour la démocratie a été signée par la présidente de la Confédération Suisse, Simonetta Sommaruga ainsi que par 103 conseillers nationaux et 35 conseillers aux Etats. Elle souligne l’importance de l’éducation à la citoyenneté et de la participation politique et s’engage à les promouvoir.

    Sous la rubrique Revue de presse, vous trouvez les déclarations de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et de parlementaires nationaux.

  • Chercheurs de l’éducation à la citoyenneté

    Des recherches sur l’éducation à la citoyenneté sont faites au sein des universités, des hautes écoles pédagogiques et au centre pour la démocratie Aarau.

    L’association suisse des enseignant-e-s d’Université a publié en avril 2017 un bulletin sur la science et la formation politique.

    L’association DemocrayNet.eu réunit des chercheurs spécialisé dans le domaine de la démocratie qui s’intéressent à la mise en pratique de la recherche.

  • Citoyenneté

    La Commission fédérale des migrations CFM veut encourager la Citoyenneté. L’objectif est l’information, la concertation, la co-construction et la codécision de la population dans des processus politiques, quels que soient l’âge, l’origine ou le sexe. Citoyenneté est donc synonyme de participation. Pour atteindre cet objectif, la CFM a lancé le Programme «Citoyenneté». Voici la liste des projets soutenus.

    Le communiqué de presse La CFM et le CSAJ encouragent la citoyenneté chez les jeunes présente également les raisons et les objectifs de Citoyenneté.

    Pour d’autres discussions thématiques, nous recommandons notre compréhension de la participation politique ou nos entrées ABC participation au sein de la commune et participation à l’école.

     

  • Compétition et prix d’encouragement

    La participation à des compétitions peut aider à rendre son propre projet ou sa propre idée plus connu ainsi qu’améliorer le budget. Pour les organisations, il y a par exemple le prix de démocratie de Rencontres Suisses – Nouvelle Société Helvétique.

    De l’agenda 2030 ONU, des jeunes peuvent participer à la compétition d’Eduki et oeuvrer pour des objectifs du développement durable.

     

  • Conseil de classe

    Le conseil de classe permet aux enfants de vivre la politique et de traiter les conflits. Il est important que certaines compétences soient attribuées au conseil de classe et que les élèves puissent prendre part aux décisions qui les concernent.

    Sur le site du plan d’études romand vous trouvez du matériel et des guides pour introduire un conseil de classe.

  • Débattre

    Le débat est un instrument important de la politique pour développer ses arguments et tenter de convaincre son opposant (ou d’être convaincu par l’opposant).

    Débattre promeut la gestion de conflits sans violence. Une culture du débat doit par contre être promue et soignée. En Suisse, il y très peu de clubs de débats. Le projet la Jeunesse débat met à disposition du matériel didactique et propose des entraînements et concours de débat.

  • Démocratie directe

    Dans une démocratie directe, les décisions politiques sont prises directement par le peuple. La Suisse est une démocratie parlementaire avec des éléments de démocratie directe. D’un côté, elle contient des éléments représentatifs comme l’assemblée fédérale, de l’autre, le peuple peut influencer directement le processus législatif par l’intermédiaire d’initiatives et de référendums.

    Ch.ch et Vimentis fournissent de bonnes informations de base sur la démocratie Suisse. Swissinfo publie des articles et études sur la démocratie directe en Suisse et ailleurs. Le Navigator to Direct Democracy contient une liste des instruments de démocratie directe dans tous les pays.

  • Digitalisation

    Comment l’intelligence artificielle, Big Data et l’Internet des objets vont-ils changer notre société et notre État ? Les effets de la numérisation sur notre démocratie font l’objet de nombreuses discussions lors d’événements que vous pouvez trouver dans notre calendrier d’événements.

    Il existe de nombreuses idées et outils dans le domaine de la participation citoyenne numérique. Le Think Tank foraus (Forum de politique étrangère) utilise l’intelligence collective, par exemple, en cherchant des solutions numériques et analogiques à diverses questions politiques à partir de personnes ayant des perspectives et des compétences différentes. Le principe « Policy Kitchen » est expliqué plus en détail dans leur vidéo.

    Dans le Vorarlberg en Autriche, un outil numérique similaire est également utilisé avec succès pour rassembler des solutions collectives. L’outil fait en sorte que les principales déclarations soient résumées sur le site Web et transmises aux autorités politiques. Le large consensus politique de la plate-forme en fait un excellent exemple non seulement de participation, mais aussi de transparence dans la prise de décision politique.

    Une autre question intéressante est de savoir comment l’utilisation d’Internet en Suisse est liée à la volonté de faire du bénévolat dans des associations. Lisez l’étude ici.

     

  • Droit de l’enfant

    La convention des Nations unies sur les droits de l’enfant du 20 novembre 1989 a été ratifiée le 24 février 1997 par la Suisse. Les droits de l’enfant font partie des droits de l’Homme. Ils prévoient explicitement la participation des enfants aux décisions qui concernent leur bien-être. Cela veut dire que les enfants ont un droit à la participationm à l’éducation et à la formation.

    L’association Réseau suisse des droits de l’enfant favorise la mise en oeuvre de la Convention relative aux droits de l’enfant en Suisse.

    Le 20 novembre a été déclaré journée mondiale de l’enfance et présente l’opportunité de thématiser les droits de l’enfant à l’école. Humanrights.ch et childsright possèdent des listes de matériaux didactiques. Plus de projets sont disponibles sur enfants du monde ou Pro Juventute.

    L’association Centre vaudois d’aide à la jeunesse (CAJV) a édité un abécédaire de la participation. Sous forme de mots-clés de A à Zèbre, cet abécédaire reflète les différentes facettes de la participation des enfants et des jeunes.

  • Droit de vote à 16 ans

    Au niveau fédéral ainsi que dans 22 cantons, le droit de vote et d’éligibilité est accordé aux citoyens ayant atteint 18 années de vie. Le canton de Glaris, par contre, accorde ce droit aux citoyens qui ont atteint 16 années de vie.

    Pour plus d’informations à propos des interventions politiques en faveur du droit de vote à 16 ans, visitez le site internet d’Année Politique Suisse.

  • Droit de vote des résidents sans nationalité suisse

    Les habitants de Suisse qui ne disposent pas du droit de cité n’ont pas le droit de vote ou le droit d’éligibilité au niveau fédéral. Au niveau cantonal et communal par contre, cela peut varier. Dans certains cantons et certaines communes, les personnes étrangères ont le droit de participer aux décisions politiques. La CFM tient une liste des cantons et des communes où cela est le cas. Vous pouvez également visiter le site de ch.ch pour plus d’informations.

    Il y a une multitude de projets qui incitent les habitants sans droit de cité à la participation politique. Une liste de quelques-uns de ces projets est accessible sous la rubrique Participation des résidents sans nationalité suisse.

  • Droits de cité

    Certains droits politiques, comme le droit de vote et le droit d’éligibilité, nécessitent la nationalité suisse. La nationalité suisse est obtenue par filiation ou par naturalisation.

    La connaissance des droits de cité fait partie de l’éducation à la citoyenneté et est une conditions afin de pouvoir participer au processus politique. Une liste des droits de cité et leur histoire se trouve sur la page du dictionnaire historique de  la Suisse.

  • Droits humains

    Les droits de l’Homme sont décrits dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme du 10 décembre 1948 des Nations unies. En plus de cela, le Conseil de l’Europe a adopté la convention européenne des droits de l’Homme le 4 novembre 1950. Elle a été ratifiée par la Suisse le 28 novembre 1974. La cour européenne des droits de l’Homme veille au respect de la convention. Les droits de l’enfant en font partie.

    Pour d’avantage d’informations, consultez l’ABC des droits de l’Homme.

    Comment les droits de l’homme peuvent-ils être appris et enseignés ? A ce sujet, le Conseil de l’Europe a élaboré une charte sur l’éducation à la citoyenneté démocratique et aux droits de l’Homme. Humanrights.ch propose du matériel didactique dédié à l’éducation aux droits de l’Homme. Vous trouverez de plus amples informations sur l’éducation21.

  • Droits politiques

    En tant que démocratie parlementaire possédant de forts instruments de démocratie directe, les citoyens suisses disposent de beaucoup de droits politiques institutionnalisés. À côté du droit de vote et du droit d’éligibilité, il s’agit des droits d’initiative et de référendum. Ceux-ci permettent une participation directe au processus politique.

    Toutes les informations concernant les droits politiques en Suisse sont disponibles sur les sites internet de la chancellerie fédérale et ch.ch.

  • Education civique

    L’éducation politique est bien plus que l’éducation civique. Néanmoins, il est important d’avoir une vue d’ensemble des structures existantes.

    Matériel didactique :

    Easyvote: Feuilles de travail, vidéos explicatives et planification de cours. De nombreux autres dossiers sur des sujets tels que la migration, la prévoyance vieillesse ou l’Europe sont également disponibles.

    Regardez aussi le matériel didactique que nous recommandons.

  • Elections

    Les prochaines élections sont une bonne occasion de soulever la question du système politique suisse au sein des écoles.

    Des informations et des analyses sur les élections nationales et cantonales en cours peuvent être obtenues auprès de ch.ch et de Smartvote.

  • Engagement bénévole

    Le bénévolat est une forme de participation qui apporte une contribution importante à l’apprentissage social des jeunes et, sous certaines conditions, à l’apprentissage politique. Outre le renforcement de la cohésion sociale, le bénévolat a également une valeur structurelle et économique pour la société suisse. Selon l’OFS, environ 660 millions d’heures ont été consacrées au bénévolat en 2016, ce qui représente 7% du volume total du travail non rémunéré.

    L’organisation faîtière nationale benevol organise la mise en réseau et la communication entre les bureaux régionaux et les bureaux de placement pour l’engagement volontaire. Les particuliers peuvent également trouver des missions plus courtes ou plus longues en ligne ici.

    Avec Five Up, une application a été développée pour simplifier la mise en réseau des organisations et des personnes engagées. De plus, le réseau suisse bénévolat favorise les échanges entre organisations ou acteurs.

    Vous trouverez les formes de participation rendues possibles par la numérisation ou en cours d’élaboration dans l’entrée sur la numérisation.

    Voici plus d’informations sur la participation aux associations.

  • Entraîneur

    Pour les processus de décisions participatives, il vaut la peine d’engager des entraîneurs. Euforia propose par exemple des méthodes innovantes pour les prises de décisions participatives. Au sujet des droits humains, Amnesty International propose de faire des visites à l’école ainsi que des ateliers. Vous pouvez aussi vous adresser au DemocracyNet pour des conseils en matière de Workshops.

    N’hésitez pas non plus à nous contacter pour obtenir des conseils personnels.

  • Etudes

    La société suisse d’utilité publique publie chaque année un « état des lieux de l’engagement bénévole en Suisse« .

    La FSPJ publie, en collaboration avec le gfs.Bern, le monitoring politique easyvote. Celui-ci mesure les motivations des jeunes les poussant à participer à la politique.

    Pascal Sciarini, Alexandra Feddersen et Andreas Goldbergo ont publiés 2016 une etudé sur « Participation politique et abstentionnisme des jeunes dans le canton de Genève« .

    Nous serions reconnaissants d’obtenir des recommandations d’autres études à ce sujet. Ecrivez-nous.

    Voir également Chercheurs de l’éducation à la citoyenneté.

  • Europe – UE – Conseil de l’Europe

    La Suisse se trouve géographiquement au centre de l’Europe et en est historiquement et politiquement étroitement liée. Beaucoup de thématiques de la politique extérieure de la Suisse concernent notre relation avec l’Europe. Les institutions les plus importantes de l’Europe sont l’Union Européenne et le Conseil de l’Europe.

    L’Union Européenne est un projet d’intégration qui comptait six Etats membres au début et qui a aujourd’hui 28 Etats membres. La Suisse n’en fait pas partie, mais maintient des relations économiques et politiques étroites avec elle. Celles-ci sont réglées avec les accords bilatéraux et se manifestent par le fait que beaucoup de règles légales en Suisse sont adaptées de manière autonome au droit européen.

    Le Conseil de l’Europe, par contre, compte 47 Etats membres, dont la Suisse. La convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales et la court européenne des droits de l’hommes sont des émanations du Conseil de l’Europe.

    L’ABC de la politique européenne du département fédéral des affaires étrangères contient des informations supplémentaires concernant l’Union Européenne et le Conseil de l’Europe.

     

    Beaucoup d’offres dans le domaine de l’éducation à la citoyenneté et de la participation politique traitent de l’Union Européenne ou le Conseil de l’Europe. Le European Youth Parliament simule par exemple des sessions du parlement européen et le thinktank sur la politique extérieure de la Suisse foraus développe beuacoup de ses idées autour des questions européennes.

    Le Conseil de l’Europe lance aussi des projets dans le domaine de l’éducation à la citoyenneté et fait des publications, comme par exemple la EDC/HRE Volumes I-VI « Education for democratic citizenship and human rights in school practice Teaching sequences, concepts, methods and models ».

  • Evènements

    Ici vous trouvez le calendrier des évènements.

  • Exposé

    Vous aimeriez organiser un congrès à propos de l’éducation à la citoyenneté et à la participation politique ? Nous vous recommandons avec plaisir des intervenantes et intervenants ou venons volontiers vous présenter le Campus pour la Démocratie. Ecrivez-nous.

    Nous nous réjouissons, par ailleurs, de recevoir des informations sur vos évènements pour que nous puissions faire de la publicité pour ceux-ci.

  • Extrémisme
    Sous l’extrémisme politique on s’entend une attitude négative en face de la constitution et en general vers la démocratie. Les groupes / personnes extrémistes n’ont pas peur en arrière le pouvoir d’atteindre dans ses objectifs.

    En Suisse, il y a depuis 2017 un Plan d’action national contre la radicalisation et l’extrémisme violent. Ils trouvent là des lieux et adresses de services d’entraide au soupçon de la radicalisation ou de l’extrémisme jours de pouvoir.

    En outre, le canton Sant Gallen a publié le cahier de sujets «Radikalisierung und Extremismus» quelle connaissance de bases et possibilités de prévention présente pour l’école et le travail de jeunesse. Sur la plate-forme «sicher! gesund» vous trouvez les autres informations.

    En plus, comme professeur ou femme professeur, vous trouvez dans Lehrerhandbuch zur Prävention von gewalttätigem Extremismus un service pour mener une conversation de cours.

  • Films

    Les films se prêtent parfaitement à la discussion de sujets politiques à l’école. La fondation éducation21 propose une sélection de films, courts métrages ainsi que du matériel didactique.

  • garderie

    Quelles possibilités d’organisation et de participation y a-t-il dans des garderies ou jardins d’enfants ? Cette question occupe le centre pour la formation tôt enfantine Fribourg lequel fait des recherches dans ce domaine dans le projet PINKS (la participation dans la première enfance).

  • Interventions politiques

    Dans le but de la promouvoir, plusieurs interventions politiques ont été faites à propos de l’éducation à la citoyenneté et de la participation politique. Toutes les interventions sont consultables sur le site de la chancellerie fédérale.

    La même chose est possible avec les interventions politiques à propos de la participation politique.

    Pour consulter les interventions politiques à ce sujet au niveau cantonal, il faut aller sur les pages internet des services du parlement du canton en question.

  • Jeux de simulation

    Les jeux de simulation ainsi que les jeux de rôles sont idéaux pour apprendre les processus politiques et expérimenter la négociation pour arriver à une solution. De plus, ils amènent du changement dans le quotidien scolaire.

    Les projets Mon point de vue et Ecoles à Berne, par exemple, donnent la possibilité aux élèves de débattre dans la salle du Conseil national.

    Pour les élèves de l’école primaire, le projet Notre commune de YES est idéal afin de connaitre les tâches, rôles et domaines de responsabilité des communes.

  • Lancer un projet

    Vous avez une idée pour un projet dans le domaine de l’éducation à la citoyenneté ou à la participation politique?

    Le Campus pour la démocratie vous soutient en vous fournissant des contacts et des conseils. Les enfants et les jeunes peuvent recevoir des conseils de la part d’infoclic.

    Voir également Subvention pour des projets scolaires et extra-scolaires, Compétitions et prix d’encouragement, études et associations.

    Un bon aperçu de la méthode et des conseils peuvent être trouvés ici.

  • Littérature

    Sur swissbib et la Bibliothèque nationale suisse, vous trouverez des ouvrages sur l’éducation civique et la participation politique.

    Voir aussi Chercheurs de l’éducation à la citoyenneté et études.

    Si vous avez des questions ou des suggestions, n’hésitez pas à nous contacter.

  • Musées

    Une visite au musée peut susciter l’intérêt pour des évènements historiques, sociaux, économiques et politiques et transmettre un certain savoir les concernants.

    Le Musée National Suisse regroupe le musée national de Zurich, le Château de Prangins, le Forum de l’histoire suisse à Schwyz et le centre des collections d’Affoltern am Albis. Ces musées illustrent l’histoire de la Suisse et font des expositions sur des sujets actuels.

    Une visite au forum politique de la Confédération est recommandable pour des expositions et manifestations traitants de sujets politiques. La réouverture du forum politique de la Confédération aura lieu le 15 janvier 2018. Sa visite se laisse d’ailleurs bien combiner avec une visite du palais fédéral.

  • ONU

    Youth Rep offre chaque année l’occasion à trois jeunes de représenter la jeunesse suisse auprès de l’ONU.

    Vous voudriez présenter les Nations Unies à l’école ? Les trois représentants élus de Youth Rep passeront volontiers chez vous.

    Pour plus d’informations sur les relations entre la Suisse et l’ONU, allez sous l’ABC Suisse-ONU.

  • Palais fédéral

    Le palais fédéral est le siège de l’assemblée fédérale, c’est-à-dire du Conseil national et du Conseil des Etats, et du Conseil fédéral.

    Les visites et les visites guidées du palais fédéral avec la famille ou avec l’école sont gratuites. Il est aussi possible de suivre une session depuis les tribunes : En tant que groupe, il est recommandé de faire une réservation auparavant.

  • Parlements des jeunes

    Des conseils et parlements de jeunes sont un bon moyen pour passionner les jeunes à la politique / pour t’engager. De plus, les parlements des jeunes proposent souvent de venir se présenter dans les écoles, de parler des processus politiques dans leur commune ou leur canton ou d’organiser des débats. Découvre(z) le parlement à proximité ou d’autres offres comme le speed-debating.

    Il n’existe pas encore de parlement des jeunes dans votre/ta commune ? La Fédération Suisse des Parlements des Jeunes (FSPJ) soutient les autorités et les jeunes souhaitant en créer un.

  • Participation à l’école

    La démocratie ne concerne pas seulement la forme de gouvernement, mais notre façon de vivre en général. Afin d’intérioriser les valeurs de la démocratie, celle-ci doit être vécue.

    Le conseil de l’Europe a publié un guide pour une mise en œuvre d’un type d’enseignement démocratique. Un instrument de participation connu est par exemple le conseil de classe.

    Des bons exemples de pratique participative et des outils pour les écoles sont proposé par le réseau d’écoles21.

    Des exemples inspirants de participation par le biais d’une culture scolaire participative sont la Democratic School of Hadera en Israël ou l’école de Wauwil (LU) ayant mis en œuvre un projet plusierus fois primé: Schul(T)räume und Pausen(T)räume.

    Nous vous recommandons également de lire le rapport sur notre premier événement de réseautage.

  • Participation au sein de la commune

    De par le système fédéraliste, les citoyennes et citoyens suisses possèdent beaucoup de liberté d’élaboration et de moyens de participation au niveau communal.

    l’Association des Communes Suisses propose aux communes d’intégrer la participation dans leurs stratégies. Sur son site in comune, elle propose différents projets de participation ainsi que des informations de base qui incluent différents codes de pratique, de la littérature, des méthodes et des études à propos de la participation.

    Infoclic offre un certificat aux communes qui promeuvent la participation des jeunes dans la commune en appliquant le concept de « Jeunesse impliquée« .

    L’initiative de l’UNICEF Commune amie des enfants encourage de manière ciblée les processus qui améliorent le degré d’adaptation aux enfants dans leur milieu de vie immédiat.

    Nous vous recommandons également de lire le rapport sur notre premier événement de réseautage.

  • Participation de résidents sans la nationalité suisse

    Sur la page internet du projet « Citoyenneté » se trouvent de nombreux exemples.

    Plusieurs villes et communes donnent la possibilité aux migrant-e-s de s’investir dans le processus politique, comme par exemple le projet « Café Citoyen Biennois » à Bienne.

    De plus, différentes organisations ont lancé des projets, dont font parti Speak out ou Varietà, pour les jeunes migrant-e-s.

    Vous trouverez également des exemples dans notre liste de projets pour les acteurs extra-scolaires.

    Le 5 juin 2018, l’événement « Participation à l’âge de la participation » du Campus pour la démocratie a eu lieu à Bâle. Lisez le Eventbericht_Basel 5.06.18 sur l’événement ici.

  • Participation électorale

    L’office fédéral de la statistique fournit les chiffres relatifs à la participation électorale.

  • Partis

    Les partis sont des associations de personnes qui défendent des positions politiques similaires. Ils sont un élément important pour la démocratie libérale, parce qu’ils sont représentés aux parlements, désignent des conseillers d’Etat et marquent le débat public. L ?engagement partisan appartient aux formes d’engagements politiques classiques.

    La chancellerie fédérale possède, sur son site internet, une liste des plus grand partis en Suisse. Leur présence peut varier au niveau cantonal et communal et certains partis ne sont pas actifs au niveau national.

    Sur les incertitudes possibles dans la thématisation des partis et l’impératif supposé de neutralité en tant qu’enseignant, l’HEP Vienne propose un manuel hautement recommandable « Was darf Politische Bildung? »

  • Pétition

    Une pétition est une demande ou suggestion écrite à l’autorité compétente. Pour donner plus de poids à une pétition, elle peut être signée par plusieurs personnes. Toute personne, quel que soit son âge ou sa nationalité, peut lancer ou signer une pétition.

    Des explications supplémentaires sur la forme de la pétition peuvent être trouvées sous ch.ch/pétition.

    Les pages web existantes telles que campax ou openpetition sont adaptées pour la collecte de signatures en ligne. Pour les moins de 25 ans, engage est particulièrement intéressant pour bénéficier d’un réseau existant.

  • Plan d’études romand

    Le plan d’études romand, ainsi que le Lehrplan 21 et le piano di studio della scuola dell’obbligo, a été développé dans le cadre de l’accord HarmoS et vise à harmoniser et à définir les compétences que les élèves doivent acquérir à l’école obligatoire en Romandie.

    Une partie du plan d’étude romand est consacré à l’éducation à la citoyenneté.

     

  • Plateformes d’informations

    Il y a beaucoup de projets et d’initiatives qui rassemblent des contenus d’apprentissage en les rendant accessibles. Nous avons fait une liste de pages internet pouvant servir d’orientation pour des supports pédagogiques.

  • Politique de l’enfance et de la jeunesse

    Politique enfance et jeunesse est une plateforme de l’office fédéral des assurances sociales et de la conférence des directrices et directeurs cantonaux des affaires sociales. Elle contient des bases juridiques, des études et une liste de projets et documents.

    Un des buts principaux de la politique de l’enfance et de la jeunesse est la participation. Reportez-vous à l’étude d’UNICEF De l’opinion exprimée à l’action concrète qui porte sur la participation des enfants à la maison, à l’école et dans la commune.

    L’UNICEF certifie également les communautés du monde entier avec le label commune amie des enfants si elles encouragent spécifiquement l’augmentation de la convivialité des enfants dans leur environnement proche. Les étapes vers la remise du prix comprennent un rapport de situation, l’organisation d’un atelier/atelier futur avec des enfants et des jeunes, la formulation d’un plan d’action et une évaluation.

    Pour en savoir plus sur les parlements d’enfants et de jeunes.

  • Projets extra-scolaires

    L’éducation à la citoyenneté et la participation politique se font en grande partie dans le temps libre des adolescents. Consultez notre liste des projets extra-scolaires au niveau national et cantonal.

  • Projets scolaires

    Il y une multitude de projets scolaires qui ont comme but la promotion de l’éducation à la citoyenneté et à la participation politique. La liste des projets (allemand) est constamment actualisée et contient des initiatives nationales, cantonales et locales.

  • Services du parlement

    L’assemblée fédérale ainsi que certains parlements cantonaux ou communaux disposent d’un service du parlement. Ceux-ci sont responsable du bon fonctionnement du parlement et informent le public sur ses activités de ce dernier.

    Pour cela, les services du parlement national font recours à plusieurs moyens, tels que la visite virtuelle, le JuniorParl ou encore le CiviCampus.

  • Session des migrants

    En s’appuyant sur la session des jeunes, la première session des migrant-e-s a eu lieue à Bâle le 27 juin 2015. Elle vise à inciter les migrant-e-s à participer à la vie politique en Suisse.

  • Situation juridique
  • Subventions pour des projets extra-scolaires

    Souhaitez-vous réaliser un projet dans le domaine de l’éducation à la citoyenneté ou de la participation politique ? Vous trouverez ci-dessous des recommandations de fondations et d’autorités cantonales ou communales qui mettent à disposition des subventions.

    Nous sommes à votre disposition pour d’éventuelles questions.

     

  • Subventions pour des projets scolaires

    Mis à part les subventions générales, il existe des subventions spécifiquement pour les projets scolaires, que nous vous recommandons:

    Nous sommes à votre disposition pour d’éventuelles questions.

  • Supports pédagogiques

    Sur la page d’éducation21, vous pouvez chercher, emprunter et commander des supports didactiques concernant l’éducation à la citoyenneté.

    D’autres supports didactiques sur le sujet de l’éducation à la citoyenneté et de la participation politique sont proposés par le site officiel du plan d’études romand, par  éditions loisirs et pédagogie et par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

  • Travaux scientifiques

    Vous êtes étudiant ou enseignant et vous avez des propositions de mémoires de bachelor ou de master dans le domaine de l’éducation à la citoyenneté et de la participation politique ? Nous nous ferons un plaisir de vous aider par l’intermédiaire de suggestions et de contacts. Ecrivez-nous.

  • Vidéos explicatives

    Des vidéos explicatives sont des courtes séquences vidéo qui expliquent une thématique de manière compréhensible. Des vidéos explicatives sur des thèmes politiques se trouve sur les sites de la RTS ou sur Easyvote. Easyvote produit par ailleurs des vidéos pour des organisations privées.

  • Votations

    La confédération, ch.ch ou encore Vimentis fournissent tous des informations et analyses sur les votations actuelles. Easyvote les expliquent en plus de manière accessible. Les brochures peuvent être commandées directement sur le site de easyvote ou auprès de votre commune.

    Désirez-vous organiser un débat sur des votations actuels ? La Jeunesse débat met à disposition des fiches argumentaires avec des arguments pro et contra.